Voyage

Allemagne

Les joyaux de la campagne franconienne – 1ère partie

Franconie

Visiter la Franconie, région du nord de la Bavière, c’est comme un retour à une époque où le transport de vivres était laborieux, forçant la majorité des villages à se munir de leurs propres brasseries. Ici, on peut déambuler dans n’importe quelle direction et assurément croiser une brasserie artisanale à tous les 4-5 kilomètres, parfois moins! Pour vous donner une idée, dans cette région à peine plus large que la grande région métropolitaine de Montréal, on y retrouve… 300 brasseries ! Inutile de dire qu’il est impossible de tout couvrir ce territoire brassicole en quelques semaines, voire même quelques années. De plus, cette idée paraît de plus en plus folle lorsqu’on découvre des coups de cœur tels que ceux que nous vous présenterons au fil des prochains billets. Nous tombons souvent en amour en Franconie; la qualité moyenne des lagers brassées ici nous oblige à revisiter quelques brasseries encore et encore… puis à considérer l’émigration vers ces contrées.

Voici donc, pour commencer, nos coups de cœur parmi les brasseries franconiennes situées tout juste à l’est de Bamberg. On peut s’y rendre facilement à vélo de Bamberg, puis continuer à pied entre les villages tellement les distances sont courtes.

Brauerei Knoblach

Brauerei Sauer, à Rossdorf am Forst

Des fleurs rouges partout aux fenêtres, des tracteurs occasionnels, quelques émanations terreuses des champs environnants; tel est le paysage sensoriel qui se dégage de Rossdorf am Forst la plupart des après-midis d’été, assis au biergarten de la brasserie de la famille Sauer. En plus d’être un des plus beaux villages de la région, on se retrouve ici peut-être à une des meilleures brasseries de Franconie. La Urbräu, appelée Lagerbier lorsque servie par gazéification naturelle en fût, est d’une douceur remarquable, étalant des céréales légèrement toastées sur des houblons herbacés, boisées, le tout dans un corps moelleux tel un oreiller de plume. Et la Pils en bouteille est toute aussi désarmante… La famille possède aussi un keller à quelques mètres de là où l’on sert la Lagerbier d’un baril de bois, lorsque la température le permet. À l’écart de la route, entouré de verdure et de granges, attablés sous les marronniers, on prend rapidement le goût de converser avec les quelques vaches curieuses du voisin.

Brauerei Griess et Brauerei Krug, à Geisfeld

Le village voisin de Rossdorf am Forst, du nom de Geisfeld, est habité par au moins 400 personnes de plus. Vous aurez rapidement compris que cela justifie amplement la présence de deux brasseries artisanales dans le village plutôt qu’une… Côté bière, la Kellerbier de Brauerei Griess supplante la Lagerbier de Brauerei Krug si vous êtes du genre à être séduit par de saisissants houblons poivrés, herbacés et bien amers agencés à une personnalité rustique développée par la levure et les céréales. Si vous cherchez une bière moins amère et moins racée, mais toute aussi rafraichissante et sympathique, la Lagerbier de Krug sera parfaite pour accompagner des tranches de bœuf séché (Zwetschgen Baamers), une spécialité de la brasserie. La terrasse surélevée de Krug est d’ailleurs très conviviale; presqu’autant que le keller de Griess, un peu à l’écart du village, où nous pouvons boire, comme à Rossdorf am Forst, la bière phare de la maison soutirée à même le baril de bois. Les vaches de Geisfeld ont cependant tendance à être moins jasantes ici, mais les effluves de purin, en saison, vous rappelleront où vous êtes…

Brauerei Knoblach, à Schammelsdorf

Schammelsdorf est un autre de ces villages avec quelques maisons, quelques granges, une minuscule église et, vous l’aurez deviné, une brasserie artisanale. Situé en plein centre de la bourgade, là où la route devient sinueuse pour au moins 50 mètres, la Brauerei Knoblach se transforme en centre communautaire dès son ouverture. Des mères avec leurs enfants s’y attablent tôt pour avoir des places près des jeux, des vieillards y accourent (avec leurs marchettes, tout de même) chopes personnalisées en main, et tout villageois en quête de repos et de sustentation se trouve une place soit dans le salon vieillot, soit sous les marronniers afin de regarder le village… dormir. La Dunkel de la maison est splendide, pleine de notes toastées et légèrement rôties dans un corps svelte, autant que la Ungespundetes Lagerbier, une lager blonde doucement gazéifiée, épicée de houblons verts langoureux. Le désir d’y rester pour la journée devient insupportable. Quelle dilemme…

Si vous disposez de plusieurs jours dans ce secteur, sachez que dans un rayon de 10 kilomètres autour de ce noyau de brasseries exceptionnelles, vous pourriez aussi visiter la Brauerei Hoh à Köttensdorf et son succulent poulet laqué au poivre noir. Puis, le salon de la Brauerei Drei Kronen, à Schesslitz, et ses 8 ou 9 tables de plus, mais poules en moins. Aussi tout près, il y a la Brauerei Hölzlein à Lohndorf et son atmosphère familiale incomparable, puis la Brauerei Hönig à Tiefenellern et sa captivante Posthörnla délicatement fumée et miellée. Gardez l’œil ouvert sur la route pour de petits terreaux creusés dans des buttes, de véritables vestiges d’autrefois lorsqu’on entreposait la bière sous le sol afin de la garder au frais l’été. Oh, et que dire des deux brasseries de Memmelsdorf, toujours dans le même rayon de 10 kilomètres: la Brauerei Drei Kronen(une autre, oui) et la Brauerei Höhn, à quelques pas l’une de l’autre. Puis il y a les deux brasseries de Merkendorf, à côté de Memmelsdorf, Brauerei Wagner et Brauerei Hümmel, cette dernière brassant une variété impressionnante de styles, dont une Rauchdoppelbock. Tout ça, nous désirons le répéter, dans un rayon de 10 kilomètres à l’est de Bamberg. Paradisiaque, vous dites ?

Lors de la suite de ce guide de voyage, pour faire changement, on se dirige vers le sud-ouest (pourquoi pas?) de Bamberg afin de visiter certaines des meilleures brasseries de ce coin de la Franconie.

Franconie

Articles liés